Site Loader

Au fil des âges, la Rose a, par son odeur enivrante, conquis le monde de la beauté et des parfums. De Damas à Grasse, venez découvrir l’incroyable voyage de cette « Reine des Fleurs ».

Été comme Automne, à Damas

C’est à Damas, capitale actuelle de la Syrie, que le Rosa damascena a élu domicile. Ce rosier hydride, né du croisement entre le rosier de France et celui de Phénicie, est considéré comme l’un des plus anciens qu’il puisse exister. Il possède une période de floraison particulière, puisque celle-ci se prolonge au-delà de l’été. De ce fait, il est possible de distinguer deux variétés : la rose d’été et la rose d’automne.

Néanmoins, le rosier de Damas est reconnu pour une toute autre particularité : sa fragrance. D’une délicatesse inégalée, elle est aujourd’hui recherchée par les plus grands parfumeurs, pour la commercialisation d’essence de rose.

De l’Orient à l’Occident

Il faudra attendre le XIIème siècle pour que les croisades ramènent en France l’héritage de Damas : la Rose. La légende raconte que Robert de Brie, arrivant de Perse, la déposa à Provins en 1254. Depuis lors, on assiste à l’avènement d’autres variétés, hybridées intentionnellement ou de manière spontanée.

A Versailles, Marie Antoinette affectionnait particulièrement la Rose. Lors de ses toilettes d’apparat, les effluves de son parfum laissaient transparaître cette fleur délicate en note de cœur.

L’impératrice Joséphine de Beauharnais cultivait également une grande passion pour la célèbre “Fleur de l’amour”. Ainsi, au début du XIXème siècle, elle fit venir des Roses du monde entier pour compléter sa fabuleuse collection et agrémenter le sublime jardin de sa demeure, le château de Malmaison.

Aujourd’hui, Institut Karité Paris honore cette fleur d’exception, symbole de passion et de beauté, à travers sa collection Rose Mademoiselle, et l’associe à la ville la plus romantique du monde, Paris. Offrez à vos mains notre Crème Mains au Karité, ornée d’un design floral parisien et romantique.

Grasse cultive la rareté

De nos jours, si Damas demeure un vivier inestimable, Grasse est devenue son somptueux égal français. En se baladant à travers ces jardins d’exception, vous aurez peut-être la chance de tomber sur la Rosa centifolia.

Cette rose est une descendante du rosier de Damas et d’Alba. Apparue pour la première fois en Hollande au XVIème siècle, elle se décline aujourd’hui en plus de 200 variétés. A l’instar de la Rose de Damas, elle est extrêmement utilisée en parfumerie, du fait de sa senteur délicate et subtile.

Tentez l’aventure et partez également à la découverte des mystères qui se cachent derrière nos autres collections fleuries !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

𝔼dito ✑

Ce journal appartient à : nos lecteurs

Cela fait déjà 15 ans que l'on vous transmet notre passion pour le Karité à travers nos gammes de produits. Il était temps pour nous de vous mettre au parfum de nos actualités, de vous partager nos coups de coeur, nos convictions & inspirations. Partez à la rencontre de notre univers coloré et délicat, en tournant les pages de ce journal parisien. Il est pour vous, posez vos questions et exprimez vos états d'âmes sans retenue. Bonne découverte à toutes et à tous.

Paris dans les oreilles ☟

Préoccupations Beauté

Remontez le temps ↺